arnaque du dropshipping
Image par Andrew Martin de Pixabay

Qui n’a pas entendu parler du dropshipping ? Cela fait quelques temps maintenant que les publicités sur les réseaux sociaux affluent pour vous faire acheter des produits high-tech ou révolutionnaires. Ces mêmes produits proposés, bien souvent, avec une réduction de 60% pour un prix de départ complètement fake. Ne vous faites pas berner, votre influenceur préféré ne possède aucun stock et les produits que vous achetez 50€ sont en réalité disponibles sur des sites web tels que Aliexpress ou Wish pour la modique somme de 5 ou 10€. Alors, l’arnaque du dropshipping, comment ça marche ? Pourquoi est-ce, de mon point de vue, un énorme attrape couillon ?

Qu’est-ce que le dropshipping ?

Pour faire simple, le dropshipping est une forme de vente en ligne sans stock. En fait, les commandes que les internautes passent sur votre site web sont directement envoyées à votre/vos fournisseur(s). C’est donc ce dernier qui assure l’envoi et la livraison.

Du côté de l’internaute, rien ne change. Du côté du vendeur, il n’a plus de stock à gérer et par conséquent il s’affranchit des coûts inhérents au stockage. Cependant, il perd tout contrôle sur la gestion des livraisons. Ce qui en résulte, c’est que le vendeur ne peut plus vraiment contrôler la satisfaction finale de ses clients.

L’arnaque du dropshipping ?

Le mirage du dropshipping: vous ne ferez pas d’argent facile

Vous êtes fasciné par cette nouvelle tendance et vous voyez fleurir des formations pour devenir “dropshipper” et amasser un tas de grosses thunasses facilement ? Ne tombez pas dans le panneau, car vous ne deviendrez pas riches grâce au dropshipping.

D’une part, vous allez flouer des clients avec des produits made in China, de mauvaise qualité et vos clients tomberont sur un SAV déplorable. Et même si vous réalisez des marges incroyables, ça se fera en baisant les internautes. Niveau éthique, on repassera !

D’une autre part, ne soyez pas dupes. Les seules personnes qui remplissent réellement leur caisse, ce sont les intermédiaires: Shopify, le CMS facilitant la création de sites de dropshipping – Les réseaux sociaux sur lesquels vous achetez des espaces publicitaires – Les gens qui vous vendent ces formations.

La concurrence sur le marché de l’arnaque du dropshipping et les frais cachés

N’importe quel gueux ne peut pas faire du dropshipping et encore moins du commerce en général. De plus, des centaines de sites internet vendent exactement les mêmes produits, à des tarifs très similaires. Par conséquent, il est extrêmement difficile de surnager dans cet océan sans compétences en web marketing et e-commerce.

Parlons maintenant des frais et des coûts cachés. Si vous n’avez pas besoin de stock, qu’est ce que vous allez payer ? Tout d’abord, avec un tel site internet, vous allez certainement vouloir viser l’international. Quelle PUTAIN de mauvaise idée ! Les frais de livraison sont exorbitants, et en fonction du coût total de la commande, le client va devoir payer des frais de douane. Vous pensiez faire 30€ de bénef sur un produit vendu 70€ ? Comptez plutôt un gain total de 5€ avec les taxes.

Enfin, il ne faut pas oublier les frais liés à votre site web ! Car Shopify, leader sur le marché des sites clé en main de dropshipping, va allègrement pomper le contenu de votre portefeuille. Comptez un abonnement de 27€ par mois + une commission de 2% sur vos ventes.

Comment se prémunir des sites de dropshipping ?

Pour cette section, je vais faire très court en vous partageant un post Instagram qui est un épisode des 5 Raisons réalisé récemment !

Conclusion

Si cet article vous a intéressé (c’est normalement le cas si vous êtes arrivé ici !), je vous conseille le très bon article du journal Le Monde qui complète très bien mes propos. Encore une fois, ceci n’est que mon avis et je sais qu’il y a tout un groupe de défenseurs de l’extrême qui ne jurent que par la pratique du dropshipping.

Bref, si vous souhaitez vous lancer dans l’e-commerce, contactez-moi plutôt pour réaliser un site internet avec Prestashop par exemple (auto pub fréro) !

Si le sujet vous a plu et que vous voulez partager votre avis, n’hésitez pas à me rejoindre sur mes réseaux sociaux.

Vous pouvez aussi me contacter via mon formulaire en cliquant sur le bouton ci-dessous !

Si je ne me prends pas un shit storm, on se retrouve la semaine prochaine, bisous les Loulous.

Restons connectés

si vous avez une question ou une demande de devis

Leave a Reply

Check out other articles