Hébergement web: Comment choisir une offre ?

Hébergement web: Comment choisir une offre ?

illustration hébergement web

Si vous avez déjà songé à développer un site internet, vous vous êtes obligatoirement posé cette question: Quel hébergement web choisir ? On ne va pas se mentir, choisir un hébergeur est déjà un parcours interminable. Mais choisir une offre adaptée à nos besoin, c’est encore une épreuve pour certains d’entre nous.

Sachez que si vous disposez de toutes les clés, alors vous pourrez passer votre vie aux côtés d’un hébergeur fiable et performant (sauf si un datacenter crame, coucou OVH <3). Donc, ne vous précipitez pas et regardons ensemble quels sont les critères à prendre en compte pour ne pas vous ruiner.

Quelle offre d’hébergement web choisir ?

Avant même de choisir votre hébergeur, il faut savoir quelle offre d’hébergement web vous souhaitez. Pour cela, vous devez savoir quel genre de site internet vous allez développer. Car un blog de recettes n’aura pas les mêmes besoin qu’une marketplace ou une boutique en ligne à fort trafic.

L’hébergement web mutualisé pour les petits sites internet

L’offre d’hébergement web mutualisé, c’est un serveur partagé entre plusieurs clients. Votre bande passante étant limitée et répartie, c’est l’offre la moins performante et la moins chère proposée par les hébergeurs ! En fait, c’est le service que prennent la plupart des clients qui débutent sur internet.

Le serveur mutualisé hébergeant des dizaines voire centaines de sites web chez lui, il peut arriver que votre propre site internet subisse des pertes de performances. Par conséquent, on peut considérer qu’une telle offre peut être un frein à la croissance de votre activité sur le long terme.

L’hébergement web virtuel pour les sites web à forte croissance

Le VPS ou Virtual Private Server, pour faire simple, c’est une petite machine virtuelle sur un serveur physique qui vous est complètement dédiée. C’est le juste milieu entre un serveur mutualisé et un serveur dédié (que nous verrons juste après). En fait, avec un VPS, vous partagez le même serveur que d’autres clients, mais vous avez beaucoup plus de ressources allouées.

L’autre avantage d’un VPS, c’est sa vitesse et sa personnalisation. En effet, un tel serveur est bien souvent équipé de disques SSD pour une meilleure vitesse. Côté personnalisation, vous pourrez demander un accès root complet et/ou avoir un licence cPanel gratuite. Cette dernière vous permettra d’ajouter des tâches planifiées ou d’accéder facilement à votre base de données par exemple.

En bref, ce genre d’hébergement est parfait si vous comptez vous développer rapidement, à un coût raisonnable.

L’hébergement web dédié pour les grosses structures

Alors là, pour le coup, on est sur le mastodonte de l’hébergement. L’hébergement dédié, c’est un serveur physique qui est complètement dédié à VOTRE site web. Logiquement il répond à tous vos besoins en terme de bande passante, configuration, etc. Vous avez un contrôle total sur le système d’exploitation et la sécurité. Cependant, ces offres sont les plus onéreuses compte tenu du matériel utilisé et du degré de personnalisation offert.

Ce type de serveur convient donc aux sites web à fort trafic, avec de gros traitements de datas type marketplace. Je vous déconseille fortement ce genre d’offre si vous n’êtes pas sûr d’en avoir besoin car vous perdrez énormément d’argent pour des services que vous n’utiliserez pas.

Choisissez un hébergeur pour votre site web

Il est important de vous focaliser sur le type de site internet que vous allez développer. Il existe des hébergeurs spécialisés qui vont vous proposer des fonctionnalités pour les CMS par exemple.

Prenons notre cher hébergeur OVH qui vous propose une installation gratuite de WordPress, Prestashop, Joomla et d’autres, si vous prenez un hébergement mutualisé chez eux. Tous ne vous proposeront pas ce genre de service, soyez attentifs aux descriptifs des offres !

A contrario, si vous souhaitez développer un site web personnel, envisagez un hébergeur capable de se lier à un service de gestion de versions type Git. Vous pourrez également ajouter des fonctionnalités type Elasticsearch, Docker, choisir votre SGBD, etc. très facilement.

Enfin, comparez les PRIX ! Ne vous laissez pas avoir. Certains hébergeurs se permettent de pratiquer des prix exorbitants pour une très faible stabilité. Demandez à votre entourage chez quel hébergeur ils sont, ou demandez à un freelance !

Pour conclure, je vous laisse un petit lien regroupant les hébergeurs les plus fiables et les plus sollicités en 2020/2021 sur le site de Presse-Citron.

Restons connectés

si vous avez des questions ou une demande de devis

Responsive: Pourquoi est-ce nécessaire ?

Responsive: Pourquoi est-ce nécessaire ?

responsive illustration css

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’était ce terme que vous entendiez souvent ? Qu’est-ce donc que ce mot barbare qu’on vous siffle dans les oreilles ? Pourquoi votre site doit être responsive ?

Et bien aujourd’hui, je vous apporte la réponse à vous tourments 😉

Le responsive, keskecé ?

Premièrement, qu’entend-on par ce terme ?

Le Responsive Web Design (RWD) ajuste automatiquement l’affichage d’une page web à la taille d’écran du terminal utilisé. Cette technique de conception de site web, ou d’interface digitale, répond à un besoin des utilisateurs, toujours plus nombreux à se connecter sur le web depuis un appareil mobile. Le Responsive Design permet de faciliter la navigation et d’améliorer l’expérience utilisateur lorsqu’il s’agit de consulter le site sur un appareil mobile. Le Responsive Web Design est souvent confondu avec un concept plus large, l’Adaptive Design. Design responsive ou Design adaptatif, les deux méthodes de conception visent à améliorer l’ergonomie mobile du site web. C’est un enjeu majeur pour les entreprises, tant en termes de référencement que pour s’adapter aux nouveaux usages.” (source: Usabilis.com)

Pour résumer, il faut que votre site web puisse être affiché sur différents appareils et que son design s’adapte à la taille de l’écran, sans jamais rien déformer. Ceci étant, il faut aussi savoir que les connexions aux sites internet se font de plus en plus via mobile ! (voir mon post instagram ci-dessous)

Pourquoi le responsive est un aspect primordial ?

En premier lieu, il faut vous mettre en tête que vos prospects vont d’abord effectuer une phase d’information via l’appareil le plus pratique pour eux.. J’ai nommé: le smartphone. En effet, qui n’a jamais dégainé son mobile durant une discussion pour vérifier une information, trouver le menu d’un restaurant ou.. tricher durant une interro surprise grâce à wikipedia ? (oups!)

De ce fait, prenez en compte qu’un prospect va d’abord essayer de trouver des infos sur vous via son téléphone, puis, si vous êtes un peu malin, vous allez même le pousser à réserver / commander directement via une interface complètement adaptée à son appareil ! Le maître mot: améliorer l’expérience utilisateur.

Enfin, il faut savoir que notre cher ami Google adore les sites mobile-friendly. En fait, il les adore tellement que son algorithme, depuis 2016, en a fait l’une de ses priorités. Pensez-y car avoir un site web responsive c’est s’assurer d’un bon départ côté référencement naturel.

Comment adapter son site aux mobiles et tablettes ?

En effet, il serait temps d’y répondre. Car l’époque de la création de plusieurs sites adapté à chaque device est révolue ! (et c’est tant mieux pour nous !)

Dans un premier temps, sachez que cela dépend de la manière dont est développé votre site internet. Je vous explique:

Conception responsive intégrée

Pour commencer, vous pouvez passer par un éditeur de contenu qui intègre directement cette fonctionnalité. Je vous renvoie une nouvelle fois vers mes articles sur WordPress et Prestashop pour en savoir plus ! En effet, les développeurs de thème Prestashop (pour la majorité) conçoivent directement leur templates de façon à s’adapter à tous les appareils. De plus, vous pouvez y apporter des modifications très facilement.

WARNING: Je ne vous parlerai pas des constructeurs de sites tel que Wix et autres, c’est généralement mal géré et pas modifiable.

Conception responsive via le code de votre site web

Enfin la seconde solution est d’intégrer vous-même votre petit CSS pour rendre votre site responsive. Sachez que beaucoup de sites web sont pensés façon “mobile first“, c’est à dire qu’on les conçoit d’abord adaptés au mobile / tablettes puis on développe la partie design pour desktop par la suite. Il existe de très bons tutoriels pour bien démarrer. Ne vous en privez pas !

Conclusion

Finalement, gardez en tête qu’adapter son site internet aux mobiles c’est vous assurer de plaire à vos clients mais aussi plaire à Google qui va mieux vous référencer. Mettez vous toujours à la place des autres, et demandez-vous ce que vous aimez sur les sites de vos concurrents par exemple ! Cela peut vous donner des idées à appliquer pour votre propre plateforme.

Si vous avez des questions ou que vous avez besoin de responsive dans votre vie, n’hésitez pas à me contacter !

Restons connectés

si vous avez des questions ou une demande de devis

Boutique en ligne: Combien ça coûte ?

Boutique en ligne: Combien ça coûte ?

Image d'illustration boutique en ligne

Vous êtes entrepreneur et vous souhaitez vendre vos produits en ligne mais vous ne connaissez que très peu les coûts d’une boutique en ligne.

Quel budget y consacrer ? Avez-vous pensé à tous les détails ? Comment savoir si un tarif est trop élevé ou trop attractif pour un travail qualitatif ?

Pas de panique ! Nous allons voir ensemble quelques points pour vous aider à fixer un budget approximatif et à vous organiser.

Allons-y !

Boutique en ligne: A quoi faut-il penser ?

En premier lieu, nous allons déterminer ensemble ce qu’il vous faudra comme informations pour bien démarrer votre projet.

I – Votre hébergement et nom de domaine

Nom de domaine

Premièrement, sachez qu’il est tout à fait possible de choisir son nom de domaine et son hébergement séparément. En effet, un nom de domaine, c’est le nom unique et exclusif de votre site internet tandis que l’hébergement est l’espace qui accueil votre site web. C’est donc deux choses avec des rôles différents mais complémentaires.

Ceci étant dit, il vous faudra réfléchir au nom de domaine que vous souhaitez utiliser. Réfléchissez à quelque chose de clair et concis, facile à retenir pour un utilisateur et qui colle à votre marque. Une fois que vous l’aurez, vous pourrez le réserver chez un fournisseur tel que GoDaddy ou OVH. Sachez qu’un nom de domaine s’acquiert pour une durée minimale d’un an et qu’il doit être renouvelé après cette période. Le tarif d’un nom de domaine oscille entre 0.99€ et 12€ par année.

Hébergement

En ce qui concerne votre hébergement, vous pouvez vous renseigner par vous même mais les agences web ou freelances seront plus à même de choisir pour vous, en fonction de vos besoins.

Petit disclaimer : EVITEZ LES HÉBERGEMENTS GRATUITS !

En effet, un projet professionnel n’est pas compatible avec les services gratuits. N’oubliez pas que si c’est gratuit, c’est que VOUS êtes le produit ! Vous pourrez rencontrer moulte problèmes comme des indisponibilités, un ralentissement de votre boutique en ligne (qui demande pas mal de ressources), une faible fiabilité de votre plateforme, etc.

Cela étant, vous allez me dire que je suis bien gentil mais que je ne vous avance pas plus. 😉

Voici mes conseils si vous souhaitez choisir vous-même votre hébergement. Si vous débutez, commencez par un hébergement mutualisé. Vous pourrez en trouver à un tarif variant entre 6€ et 10€ par mois pour des services basiques. Si vous aviez déjà du trafic sur un précédent site web, optez pour un VPS (Virutal Private Server) ou un serveur dédié. Les tarifs sont un peu plus hauts mais les performances sont également plus élevées. Comptez entre 5€ et 30€ par mois.

II – Quel outil pour créer sa boutique en ligne ?

Tout d’abord, examinons les possibilités. Soit vous souhaitez réaliser votre boutique en ligne from scratch ( en partant d’une page blanche) ou alors vous pouvez utiliser des Content Management System (CMS, dont on a déjà parlé sur ce blog !).

Imaginons que vous n’avez aucune compétence en développement web, et que vous voudriez utiliser un CMS. Il en existe plusieurs et tous ne demandent pas le même budget, voyons donc cela ensemble !

WordPress et son module WooCommerce

J’ai consacré un article sur WP, donc n’hésitez pas à le lire avant de commencer cette section !

WooCommerce est un plugin gratuit permettant de transformer votre site web en boutique en ligne. Il est assez simple d’utilisation, propose des fonctionnalités basiques pour du e-commerce et convient aux petites boutiques sans trop de produits ou services.

Prestashop

J’ai également écrit un petit billet sur ce CMS, si vous avez besoin d’une présentation plus complète !

Pour faire court, Prestashop est complètement dédié à la création de boutiques en ligne avec pléthore de fonctionnalités mais il vous demandera un peu plus de temps en terme de compréhension et d’utilisation. Il propose des modules gratuits et payants (50€ pour les moins chers) pour diverses fonctionnalités supplémentaires. Un Starter Pack est proposé pour le prix de 319.99€ comprenant 14 modules, 1 thème responsive, des options de sécurité, de marketing, d’emailing, etc.

Shopify

C’est un CMS cloud très populaire aux Etats-Unis et de plus en plus en France, utilisé par la plupart pour du dropshipping. Son avantage, c’est qu’il convient très bien aux personnes sans connaissances en développement et qu’il est facile à prendre en main. Il propose différents forfaits à partir de 30$ par mois.

Il existe bien d’autres CMS, mais je ne rentrerai pas dans les détails de ceux-ci pour l’instant !

III – Quel budget prévoir pour ma boutique en ligne ?

Maintenant que vous avez votre outil, il est temps de parler budget annexe. Avant tout, posons les points à étudier pour ne rien oublier.

  1. En plus du CMS, il vous faudra certainement investir dans un modèle ou un thème pour que votre site web ait un design propre à votre activité.
  2. Pensez au nombre de pages que vous voulez créer. Pour une boutique, il vous faudra une page d’accueil, un formulaire de contact, peut-être une section blog, etc.
  3. Enfin, réfléchissez aux fonctionnalités ! Les modules et extensions sont majoritairement payants, il faut les prévoir dans votre budget.
Le coût du prestataire

Pour ma part, ma grille tarifaire n’est pas la même pour un site vitrine et une boutique en ligne car sur cette dernière, il y a beaucoup de configuration et d’intégration à réaliser. Ce tarif varie d’un freelance à l’autre, d’une agence web à une autre. Si vous avez du mal à faire votre choix, je vous conseille mon article sur les avantages de passer par un développeur freelance !

Généralement, pour un freelance, le coût de la main d’oeuvre n’excédera pas 2000€. Faites également attention aux tarifs trop attractifs, il y a peut-être anguille sous roche..

N’oubliez pas que plus votre boutique en ligne sera complexe et bourrée de fonctionnalités, plus elle sera chère à créer.

Le référencement naturel

Pensez également à votre référencement naturel. On sait à quel point le placement sur les moteurs de recherche est primordial pour une entreprise ! Demandez au prestataire s’il s’occupe lui-même du référencement SEO de votre boutique, combien ça vous coûtera, ou passez par un référenceur freelance dont c’est le métier principal. En terme de tarif, cela peut énormément varier en fonction de votre boutique (quelques centaines d’euros par an jusqu’à 5000€/an).

Quelques conseils supplémentaires

Avant de vous lancer sereinement, pensez aux formalités pour être en accord avec la loi ! Cela se traduit, par exemple, par la rédaction d’une section consacrée à la loi relative aux cookies et RGPD, vos conditions générales de vente, conditions générales d’utilisation, mentions légales, etc.

Essayez d’être prévoyants quant à la rédaction des contenus de votre site web. Avez vous des photos de vos produits ? Des descriptions ? Si ce n’est pas le cas, demandez à un photographe de réaliser un shooting de vos produits et rédigez vous même les descriptifs. NE LES COPIEZ PAS chez les concurrents, ils sont sûrement protégés par un copyright !

Qui dit boutique en ligne dit passerelle de paiement. Renseignez-vous sur les différents moyens de proposer un paiement sur votre site web ! En plus de votre banque ou de PayPal, il existe d’autres passerelles avec différents taux de commission, peut-être plus avantageux pour vous.

Enfin, regardez quels outils peuvent vous apporter plus de prospects et de clients. Cela commence par la création de formulaires, jusqu’aux campagnes d’emailing pour partager vos futures offres !

Conclusion

Pour terminer, rassemblez tous ces éléments sur papier et faites vos comptes ! N’oubliez pas qu’une agence web ou un freelance est là pour réaliser votre projet mais aussi pour vous aiguiller si vous avez des questions. Vous ne pouvez pas tout connaître, tout savoir, et c’est normal.

J’espère que cet article vous aura éclairé et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter !

Restons connectés

si vous avez des questions ou une demande de devis

Site vitrine: Pourquoi en créer un ?

Site vitrine: Pourquoi en créer un ?

Site vitrine: image présentation

Introduction

Vous êtes une TPE, une PME, un artisan et vous vous demandez l’utilité d’un site vitrine pour votre activité ? Dans cet article, nous allons aborder l’importance d’avoir une vitrine pour votre entreprise sur le web ! Mais avant cela, commençons par le commencement. 😉

Site vitrine: Keskecé ?

Pour faire simple, un site vitrine est un site internet sur lequel vous présentez votre entreprise ainsi que son activité, vos produits, services ou encore vos tarifs. En fait, le site vitrine est un peu votre carte de visite en ligne ! A la différence d’un site e-commerce, un site vitrine ne propose pas d’achat direct sur votre plateforme. Voyez cela comme un catalogue consultable par vos prospects. Le but de la démarche n’est pas de vendre en ligne, mais de servir un objectif d’acquisition de nouveaux clients.

Les avantages du site vitrine

Comme cité ci-dessus, l’objectif “number one” doit être de toucher de nouveaux clients, ceux que vous n’auriez pas pu atteindre en dehors du web. En fait, cette prospection se fait grâce aux formulaires de contact, aux appels téléphoniques et aux demandes de devis directement depuis votre site internet. De plus, en plus de prospects, un site vitrine vous permet d’améliorer votre image auprès de vos clients ! Un site web moderne et intuitif, c’est un gage de qualité et une sacrée valeur ajoutée pour votre activité. Enfin, votre site vitrine vous permettra de générer plus de trafic. Les portails web, les annuaires locaux, ce n’est plus assez efficace. Votre propre site web augmentera le trafic vers vos réseaux sociaux, vous gagnerez en proximité avec vos clients, et vous pourrez les tenir à jour des nouveautés de votre entreprise. (nouveaux produits, nouveaux services, etc.)

Aujourd’hui, vous touchez peut-être des personnes dans votre ville ou aux alentours ? Un tel outil pour permettra d’élargir votre zone de chalandise et d’atteindre des zones géographiques à fort potentiel de prospection. En 2021, il ne faut plus négliger la force d’internet et tous les avantages que cela peut vous apporter.

Qui dit internet dit disponibilité continue ! C’est à dire que si vous créez un site internet, vos prospects et clients n’auront plus besoin d’attendre vos heures d’ouverture pour vous contacter. Un formulaire de contact et/ou un “chatbot” sur votre site vitrine peuvent très bien faire le job !

Site vitrine et référencement

Si vous êtes ici, vous n’êtes peut-être pas très familier avec le référencement naturel. Donc, avant toutes choses, je vous conseille d’aller lire cet article du JDN.

Reprenons ! Si nous pensons site web, nous pensons forcément référencement. Cela étant, votre meilleur atout pour vous faire voir et connaître sur le web, c’est de bosser votre SEO. Etant donné le nombre d’entreprises ayant une présence sur le web, il faudra alimenter votre plateforme d’articles, de textes, d’images, etc. pour être recensé dans la première page de Google. En effet, le but, c’est d’arriver à la première place des résultats pour que vos prospects vous contactent VOUS avant un concurrent. Gardez bien en tête que c’est un travail sur le long terme et même un aspect à améliorer chaque jour. Pour cela, pour vous pouvez faire appel à une agence web ou passer par un consultant SEO freelance.

Le mot de la fin

Nous en avons terminé pour aujourd’hui ! J’espère avoir répondu à vos questions. Si vous souhaitez créer un site vitrine, je vous propose aussi la lecture de mon article sur WordPress. En outre, si souhaitez créer votre site vitrine, je vous laisse me joindre via mon formulaire de contact !

Restons connectés

si vous avez des questions ou une demande de devis

WordPress: Keskecé ?

WordPress: Keskecé ?

Logo de WordPress

Présentation globale

Après avoir abordé le sujet de Prestashop, rentrons maintenant dans la présentation de son concurrent WordPress (WP). Tout comme Presta, WordPress est un outil open source de la famille des systèmes de gestion de contenus (ou Content Management System abrégé en CMS). Il permet lui aussi de créer et gérer un site web clé en main en toute simplicité. Cependant, nous allons constater quelques différences entre ces deux CMS.

WordPress en quelques chiffres

Tout d’abord, sachez que WordPress est gratuit depuis le 27 Mai 2003 et compte à ce jour plus de 1.86 milliards de téléchargements. Selon les chiffres de 2020, ce CMS propulse pas moins de 38.5% des sites internet en général. Mais encore plus fou, il détient 60.8% des parts de marché du secteur des CMS ! Nous pouvons aussi noter que, chaque jour, plus de 500 sites sont crées avec WordPress. Pour comparaison, entre 50 et 60 sites web Shopify se créer quotidiennement. Enfin, le répertoire des extensions est assez faramineux puisqu’il contient plus de 55 000 modules.

Les avantages et inconvénients de WordPress

Notons tout d’abord que WordPress, a contrario de Prestashop, est un CMS de gestion de contenu à la base. Il s’est peu à peu transformé pour proposer une solution e-commerce avec son extension WooCommerce.

Les points forts

Tout d’abord, WordPress est un CMS facile d’utilisation avec interface graphique assez sympa et intuitive. Cependant, comme tout nouvel outil, il faudra farfouiller un peu avant de prendre vos marques.

Parlons maintenant de ses extensions. La grande force de WordPress, c’est qu’il propose énormément de modules gratuits, proposant une version premium, et des modules payants là où Prestashop propose principalement des extensions à acheter avant utilisation. Ces plug-ins vous permettent d’ajouter des fonctionnalités à votre site web comme un éditeur de page, des outil pour améliorer votre SEO, une gestion optimisée du cache ou encore la compression de vos images. La liste est infinie !

En suite, comme cité plus haut, WordPress est un logiciel pensé pour créer facilement du contenu type blog ou site vitrine. Ce qui veut dire qu’il est optimisé pour l’édition de pages, l’ajout de médias type photo ou vidéos, bref, la gestion de contenu en général contrairement à Prestashop qui est dédié principalement au e-commerce. Dans la pratique, si vous souhaitez un mix eshop et blog, WordPress sera la meilleure façon d’optimiser votre travail.

Enfin, comment je pourrais omettre de parler de l’optimisation SEO de ce CMS ? Si vous souhaitez vous pencher sur le référencement naturel, je vous conseille fortement de vous intéresser à WordPress. Il existe beaucoup d’extensions pour vous faciliter la tâche mais personnellement j’utilise le très connu Yoast SEO. De plus, vous pouvez déjà utiliser les fonctionnalités natives de WP pour booster votre référencement.

Les points faibles

Je vous parlais plus haut de la pléthore d’extensions proposée par WordPress.. je peux vous assurer que ce n’est pas qu’un avantage. Il y a tellement de plug-ins qui font le même job qu’il est difficile de trouver celui qui va vous convenir sans faire de recherches. Regardez le nombre de téléchargements, le ratio notes / nombre de votants et la date de dernière mise à jour.

Enfin, parlons sécurité, mises à jour et performance. WordPress bénéficie de nombreux updates, que ce soit des versions mineures ou majeures, mais il reste en proie au piratage. Non pas que les développeurs de WP soient des bras cassés, mais un logiciel si populaire est forcément la proie privilégiée des pirates. Question performance, plus vous installerez d’extensions, plus WordPress ralentira votre site web. Prenez aussi en compte le fait que certains modules rencontrent des problèmes de compatibilité entre eux. Tout ça a un effet néfaste sur votre référencement naturel sur le long terme.

Conclusion

Malgré ses quelques inconvénients, WordPress reste un CMS très utilisé et performant tant qu’on ne le bourre pas de modules. Je vous conseille fortement de l’utiliser si vous souhaitez créer votre site vitrine ou votre blog. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter !

Restons connectés

si vous avez des questions ou une demande de devis

Prestashop: Keskecé ?

Prestashop: Keskecé ?

Logo de Prestashop

Présentation globale de Prestashop

Prestashop, c’est un outil open source destiné à créer des boutiques en ligne. Plus précisément, c’est un outil qui vous permet créer un e-shop clé en main ! Vous n’aurez donc pas besoin de compétences en développement web. Aujourd’hui, Prestashop est un incontournable pour vendre vos produits à travers le monde et, cocorico, c’est un outil made in France.

Après lecture de cet article, découvrez pourquoi il serait judicieux de passer par un développeur freelance pour développer votre boutique en ligne avec Prestashop: https://mathieuranchon.fr/pourquoi-realiser-site-internet-developpeur-freelance/

Prestashop en quelques chiffres

  • 1 boutique Prestashop se créer toutes les 4 minutes
  • 15 milliards d’€: c’est le chiffre d’affaire généré en 2018 par l’ensemble des boutiques Prestashop
  • Une solution utilisée dans 195 pays
  • + 5000 thèmes et modules pour améliorer votre boutique en ligne
  • + 300 partenaires comme eBay, PayPal ou Colissimo

Avantages et invonvénients de Prestashop

Si Prestashop a su se démarquer de ses concurrents (WordPress avec son module WooCommerce ou Magento) c’est parce qu’il a su se rendre plus accessible et plus intuitif.

Les points forts

Tout d’abord, comme cité ci-dessus, Prestashop est très intuitif et donc à porté de main des débutants. La force première de cet outil, c’est que toutes les fonctionnalités intégrées nativement vous permettent de lancer votre shop directement ! Vous pouvez donc compter sur une boutique et une interface d’administration responsive (adapté au mobiles et tablettes), une interface traduite dans 60 langues différentes ou encore une interface de traduction de votre boutique sans même installer de modules complémentaires.

En ce qui concerne l’administration, Prestashop vous propose des graphs pour suivre en temps réel vos commandes, le nombre de clients connectés, ou encore le CA et les bénéfices engrangés sur une période prédéfinie par vos soins.

Vous rencontrez un bug, vous avez une question concernant l’utilisation de Prestashop ? Vous pouvez compter sur une énorme communauté de plus de 800 000 membres très actifs sur un forum dédié !

Puis une fois votre boutique créée, vous avez la main sur l’entièreté de la gestion de votre site. Ajoutez vos produits, gérez vos stocks, vos livraison, éditez vos bons de commande… depuis votre ordinateur, votre smartphone ou même depuis votre tablette !

Enfin, si vous voulez aller plus loin, Prestashop vous propose une multitude de modules pour faciliter la gestion de votre boutique (Colissimo, Mondial Relay, PayPal, Amazon Marketplace, etc). En ce qui concerne la personnalisation du design, vous ne serez pas en reste non plus ! Prestashop met à disposition une pléthore de thèmes premiums pour rendre votre boutique unique et moderne.

Les points faibles

Je ne vais pas vous mentir, il n’y a pas beaucoup d’inconvénients à utiliser Prestashop. En fait, le seul inconvénient majeur c’est qu’il faille débourser une centaine d’euros pour un beau thème et quelques modules payants qui vous faciliteront la vie tout au long de votre aventure sur internet. Cependant, il faut bien garder à l’esprit que ces addons seront très rapidement amortis si vous choisissez les bons outils. Dernier point, le référencement naturel (SEO) est moins optimisé que chez ses concurrents. Mais moins optimisé ne veut pas dire inefficace !

Conclusion

Vous avez maintenant de bonnes bases de connaissance concernant Prestashop ! Si vous avez d’autres interrogations, n’hésitez pas à consulter leur site ou envoyez-moi un email via mon formulaire de contact !

Restons connectés

si vous avez des questions ou une demande de devis

Pourquoi faire appel à un développeur freelance ?

Pourquoi faire appel à un développeur freelance ?

illustration développeur freelance

Tout d’abord, pour les non-initiés, qu’est ce qu’un développeur freelance ?

Qu’est ce qu’un développeur freelance ?

Ce terme désigne tout simplement un travailleur indépendant. Le statut de freelance concerne tous les domaines d’activité. Cependant, nous retrouvons en majorité des graphistes, des rédacteurs web ou encore des développeurs. En fait, le freelance propose souvent des services dans le domaine du numérique. Ce qui n’empêche pas d’y trouver de plus en plus de corps de métier ! L’immobilier, le commerce ou encore les professions libérales se retrouvent sous ce même statut.

Maintenant que c’est plus clair pour vous, répondons à notre question initiale: Quels sont les avantages que vous apporte un freelance ?

Les avantages du développeur freelance

Le premier avantage du développeur freelance, je pense, est la diversité des problématiques auquel il a déjà fait face. Au fur et à mesure des projets, le travailleur indépendant à dû se forger de solides compétences, de façon autonome, afin de venir à bout de chaque projet. Ce qui l’amène forcément, année après année, à devenir expert dans son domaine.

Le deuxième avantage est la flexibilité et la réactivité du freelance. En effet, étant son propre chef, c’est lui qui gère son emploi du temps et ne dépend d’aucune hiérarchie. En évitant les intermédiaires, vous pouvez êtes sûr que vos demandes de modifications, d’améliorations ou de conseils seront prises en charge beaucoup plus rapidement. De plus, un développeur freelance travaille sur moins de projets en simultané qu’une agence web. Ce qui le rend toujours plus disponible ! Un autre point important, c’est qu’un travailleur indépendant peut venir travailler dans vos locaux.

Troisième avantage, un freelance se forme en continu dans son domaine d’activité. S’il veut rester compétitif et attractif, il faut qu’il reste à jour sur les nouveautés de son secteur car c’est un environnement très concurrentiel. Pour vous, c’est une plus-value concernant votre projet car vous aurez toujours un produit moderne et pérenne.

Enfin, dernier avantage: le coût du développeur freelance. Il n’a pas de frais liés à la structure de son entreprise et peu de marketing à réaliser. Forcément, la facture sera moins élevée qu’en passant par une agence web. De plus, vous pouvez très bien travailler de façon ponctuelle avec un développeur indépendant, ce qui est plus rare avec une agence web.

CEPENDANT..

Il est bon de rappeler quelques inconvénients pour vous, potentiel client.

Un développeur freelance n’est pas une machine. Il ne peut pas être spécialisé dans tous les domaines gravitants autour du développement web.

Pour ce qui est de la traduction, du référencement, du graphisme (liste non exhaustive), il vaudra mieux pour vous de passer par des experts dans ces domaines. Le développeur freelance aura peut être des bases dans ces secteurs, mais il ne sera jamais aussi compétent que quelqu’un dont c’est le métier !

De plus, un freelance pourra vous aiguiller mais ne pensera pas à votre place. Veillez à préparer votre projet en amont et à lui donner des actions détaillées à réaliser. N’oubliez pas qu’un freelance a d’autres tâches (prospection, gestion administrative, veille technologique, etc) et qu’il n’a pas le temps de conceptualiser votre projet à votre place.

En conclusion

Voici donc, pour moi, quels seraient les avantages de faire réaliser votre site web par un freelance. N’oubliez pas, les agences web existent et seront plus compétentes pour certains projets. N’hésitez pas à vous renseigner sur les moteurs de recherche ou à demander autour de vous !

Restons connectés

si vous avez des questions ou une demande de devis