L’arnaque du dropshipping

L’arnaque du dropshipping

arnaque du dropshipping
Image par Andrew Martin de Pixabay

Qui n’a pas entendu parler du dropshipping ? Cela fait quelques temps maintenant que les publicités sur les réseaux sociaux affluent pour vous faire acheter des produits high-tech ou révolutionnaires. Ces mêmes produits proposés, bien souvent, avec une réduction de 60% pour un prix de départ complètement fake. Ne vous faites pas berner, votre influenceur préféré ne possède aucun stock et les produits que vous achetez 50€ sont en réalité disponibles sur des sites web tels que Aliexpress ou Wish pour la modique somme de 5 ou 10€. Alors, l’arnaque du dropshipping, comment ça marche ? Pourquoi est-ce, de mon point de vue, un énorme attrape couillon ?

Qu’est-ce que le dropshipping ?

Pour faire simple, le dropshipping est une forme de vente en ligne sans stock. En fait, les commandes que les internautes passent sur votre site web sont directement envoyées à votre/vos fournisseur(s). C’est donc ce dernier qui assure l’envoi et la livraison.

Du côté de l’internaute, rien ne change. Du côté du vendeur, il n’a plus de stock à gérer et par conséquent il s’affranchit des coûts inhérents au stockage. Cependant, il perd tout contrôle sur la gestion des livraisons. Ce qui en résulte, c’est que le vendeur ne peut plus vraiment contrôler la satisfaction finale de ses clients.

L’arnaque du dropshipping ?

Le mirage du dropshipping: vous ne ferez pas d’argent facile

Vous êtes fasciné par cette nouvelle tendance et vous voyez fleurir des formations pour devenir “dropshipper” et amasser un tas de grosses thunasses facilement ? Ne tombez pas dans le panneau, car vous ne deviendrez pas riches grâce au dropshipping.

D’une part, vous allez flouer des clients avec des produits made in China, de mauvaise qualité et vos clients tomberont sur un SAV déplorable. Et même si vous réalisez des marges incroyables, ça se fera en baisant les internautes. Niveau éthique, on repassera !

D’une autre part, ne soyez pas dupes. Les seules personnes qui remplissent réellement leur caisse, ce sont les intermédiaires: Shopify, le CMS facilitant la création de sites de dropshipping – Les réseaux sociaux sur lesquels vous achetez des espaces publicitaires – Les gens qui vous vendent ces formations.

La concurrence sur le marché de l’arnaque du dropshipping et les frais cachés

N’importe quel gueux ne peut pas faire du dropshipping et encore moins du commerce en général. De plus, des centaines de sites internet vendent exactement les mêmes produits, à des tarifs très similaires. Par conséquent, il est extrêmement difficile de surnager dans cet océan sans compétences en web marketing et e-commerce.

Parlons maintenant des frais et des coûts cachés. Si vous n’avez pas besoin de stock, qu’est ce que vous allez payer ? Tout d’abord, avec un tel site internet, vous allez certainement vouloir viser l’international. Quelle PUTAIN de mauvaise idée ! Les frais de livraison sont exorbitants, et en fonction du coût total de la commande, le client va devoir payer des frais de douane. Vous pensiez faire 30€ de bénef sur un produit vendu 70€ ? Comptez plutôt un gain total de 5€ avec les taxes.

Enfin, il ne faut pas oublier les frais liés à votre site web ! Car Shopify, leader sur le marché des sites clé en main de dropshipping, va allègrement pomper le contenu de votre portefeuille. Comptez un abonnement de 27€ par mois + une commission de 2% sur vos ventes.

Comment se prémunir des sites de dropshipping ?

Pour cette section, je vais faire très court en vous partageant un post Instagram qui est un épisode des 5 Raisons réalisé récemment !

Conclusion

Si cet article vous a intéressé (c’est normalement le cas si vous êtes arrivé ici !), je vous conseille le très bon article du journal Le Monde qui complète très bien mes propos. Encore une fois, ceci n’est que mon avis et je sais qu’il y a tout un groupe de défenseurs de l’extrême qui ne jurent que par la pratique du dropshipping.

Bref, si vous souhaitez vous lancer dans l’e-commerce, contactez-moi plutôt pour réaliser un site internet avec Prestashop par exemple (auto pub fréro) !

Si le sujet vous a plu et que vous voulez partager votre avis, n’hésitez pas à me rejoindre sur mes réseaux sociaux.

Vous pouvez aussi me contacter via mon formulaire en cliquant sur le bouton ci-dessous !

Si je ne me prends pas un shit storm, on se retrouve la semaine prochaine, bisous les Loulous.

Restons connectés

si vous avez une question ou une demande de devis

Les avantages d’une agence web

Les avantages d’une agence web

Il est grand temps d’aborder le sujet des agences web sur ce blog. Après quelques petites piques par-ci par-là, il faut rétablir la vérité: les agences web, ce n’est pas le diable. Je dirai même plus, les avantages d’une agence web ne sont parfois pas négligeables par rapport à ceux apportés par un freelance.

Alors oui, ils ont un dialecte assez infâme à base d'”adwords”, de “B TO B” ou d’autres “backlinks”, mais croyez-moi, ces zigotos vous veulent du bien ! Nous allons donc nous pencher sur la fonction même d’une agence web et de ce qu’elle peut vous proposer afin de vous aider, par exemple, dans votre transition numérique.

Une agence web, keskecé ?

Historiquement, une agence web proposait la création de sites internet. Mais avec la multiplication des demandes et l’évolution d’internet, ces-dites agences ont commencé à proposer d’autres services.

Ainsi, le concept même d’agence web a fait naître de nouveaux métiers tels que le “community manager“, le “web designer” ou encore le “référenceur SEO“.

Plus généralement, une agence web est spécialisée dans la conception, le développement et la gestion de site internet. Une société compétente aura des employés autant en webdesign qu’en référencement naturel ou qu’en communication.

Enfin, l’agence web est devenu une accompagnatrice, une donneuse de conseils sur les projets qu’elle prend en charge. Elle est à même de vous aiguiller sur l’ergonomie de votre site web, et même de vous aider dans votre stratégie de webmarketing.

Quels sont les avantages d’une agence web ?

Analyse de votre situation

Travailler avec une agence web, c’est tout d’abord une opportunité d’avoir un œil extérieur à votre entreprise sur votre projet. De plus, vous bénéficiez d’un regard critique sur votre situation et la communication déjà engagée. C’est l’occasion idéale de recevoir des conseils supplémentaires quant à votre com’ et votre webmarketing.

Une stratégie de communication sur-mesure

Pour compléter le point ci-dessus, nous allons développer la partie stratégie de communication mise en place spécifiquement pour votre activité. En effet, en faisant appel à une agence, vous bénéficierez :

  • D’une expertise poussée. Grâce à la multitude de compétences présentes dans la société, sur des points comme votre identité visuelle, votre image de marque, vos réseaux sociaux ou votre référencement naturel.
  • D’une créativité plus importante que si vous passiez par un freelance. Car le fait d’avoir différents métiers du numérique dans une même agence permet d’avoir plusieurs points de vue et plus d’idées originales ! Vous aurez par conséquent un site unique et une stratégie de com’ optimisée.
  • Des dernières tendance dans la communication numérique. En effet, l’agence web étant spécialisée dans ce domaine, elle se doit d’effectuer une veille technologique récurrente. Elle se tient donc au courant des dernières évolutions en terme de techniques de communications en vogue !

Des délais plus courts et des ressources plus accessibles

Il est évident que si vous passez par une agence web plutôt qu’un freelance, vous y gagnez sur quelques points. Par exemple, en terme de délai, une agence web pourra gérer plus d’aspects en même temps qu’un freelance seul. L’avantage est que si vous avez besoin de compétences spécifiques que l’agence n’a pas, elle peut s’occuper elle même de contacter un sous-traitant pour cette tâche particulière. Vous n’avez qu’un interlocuteur, et c’est l’agence elle-même.

Enfin, vous serez également gagnants sur le plan des ressources humaines. Si vous décidez de déléguer votre stratégie de communication à une agence numérique, cela vous coûtera certainement moins cher que d’embaucher un employé à temps plein. Cela vous évitera aussi de devoir faire porter une double casquette à l’un de vos employés !

Le prix d’une agence web est-elle abordable ?

Et bien, rien n’est moins sûr. Les prix d’une agence web varient beaucoup en fonction du projet, et ils seront automatiquement plus chers que ceux d’un freelance. Cela s’explique par la spécialisation de chaque employé d’une agence numérique dans son domaine, contrairement à un freelance qui a des connaissances dans plusieurs domaines.

N’hésitez donc pas à demander un devis aux agences ! Vous pourrez comparez leurs tarifs et leurs offres. Bien sûr, ne choisissez pas une agence parce que c’est la moins chère. Mais choisissez celle qui correspond le mieux à vos besoins. Surtout, prenez le temps de faire vos recherches !

Conclusion

Si vous avez un certains budget et que vous avez besoin d’une expertise poussée ainsi que de différentes compétences en développement web, web design, référencement: foncez ! L’agence web saura répondre à tous vos critères et saura surtout vous accompagner sur le chemin de la réussite.

Vous avez été convaincu par les avantages qu’offrent une agence web, je vous invite à me suivre sur mes réseaux !

Vous pouvez aussi me contacter via mon formulaire en cliquant sur le bouton ci-dessous !

A bientôt mes p’tits potes.

Restons connectés

si vous avez une question ou une demande de devis

Pourquoi avoir un site web optimisé SEO ?

Pourquoi avoir un site web optimisé SEO ?

illustration pourquoi avoir site optimise seo

Vous le savez certainement, il n’est plus suffisant de créer son site et de le mettre en ligne pour espérer avoir du trafic et voir vos ventes se développer. Nous allons donc voir ensemble pourquoi il faut avoir un site web optimisé SEO !

Nous l’avons déjà abordé en surface dans d’autres articles, mais il est temps d’approfondir cette notion. Car le référencement naturel est votre meilleur atout pour vous faire connaitre et avoir les plus belles places dans les résultats de recherche.

Qu’est ce qu’un site web optimisé SEO ?

Le Search Engine Optimization (SEO) est une technique permettant d’améliorer la visibilité d’une plateforme sur internet. Qui dit meilleure visibilité dit forcément augmentation du trafic. Donc, en optimisant votre référencement naturel, vous vous garantissez un meilleur placement sur les moteurs de recherche. (Google, Bing, Yahoo! Search, etc.)

Un site internet optimisé SEO a donc bénéficié d’améliorations qui l’aident à attirer des internautes chez lui. Au vue du nombre incroyable de sites web qui se créent chaque jour, il est primordial de que vous sortiez du lot ! Pour ce faire, vous pouvez contacter des webmasters freelance ou agences web qui ont généralement ce genre de compétence.

Les deux façons d’optimiser votre référencement naturel

  • Le référencement “on-site”: C’est l’ensemble des moyens mis en œuvre sur votre site web. Cela concerne le contenu, les mots-clés, les balises HTML ou encore les performances de votre plateforme.
  • Le référencement “off-site”: Cela concerne les facteurs extérieurs à votre site web. En fait, ce sont tous les moyens qui vont améliorer votre référencement de manière indirecte ! Comme le community management sur vos réseaux sociaux ou les liens présents sur d’autres sites qui redirigent vers le votre.

Quels sont les points à aborder pour optimiser son SEO ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’il y a 3 points essentiels à vérifier pour optimiser votre SEO. Il faudra vous concentrer sur:

  • L’interface: En sachant que votre site internet est une vitrine numérique de votre activité, il va falloir faire attention à son design, son ergonomie et son parcours utilisateur. Pour cela, il faut que votre page d’accueil soit claire et concise quant à votre activité et renseigne parfaitement l’internaute sur ce que vous lui proposez.
  • Le contenu conforme à l’activité: Ici, je veux vous faire entendre qu’il faut rédiger des articles qui collent à votre entreprise. Par exemple, j’aimerais énormément parler de ma passion pour les cigarettes électroniques ou le baby-foot (chacun ses passions hein) avec vous ici, mais cela desservirait mon référencement naturel. De plus, il faudra choyer votre contenu et vos mots-clés, votre orthographe et la structure de vos phrases. Egalement, vos textes doivent faire entre 300 et 500 mots. Cela facilitera le travail des robots qui vont analyser votre site internet, ce qui vous leur permettra une meilleure analyse de vos contenus. Enfin, évitez absolument de dupliquer vos textes sur différentes pages car ça pourrait être considéré comme du spam par les bots des moteurs de recherches.
  • La stratégie de communication: Malgré les améliorations apportées, votre site internet n’apparaitra pas automatiquement dans les résultats de recherche. Il faut quelques jours ou semaines pour voir un véritable effet sur votre référencement, le temps que l’indexation se fasse. Pour pallier ce temps de latence, partagez l’URL de votre site web au plus grand nombre, via vos réseaux sociaux par exemple.

Un site web optimisé SEO: les principales raisons

Tout d’abord, il faut savoir que le SEO est, techniquement, gratuit. A la différence des publicités sur les réseaux sociaux ou le SEM, vous ne paierez rien de votre poche. Alors, oui, si vous le faites vous-même vous allez donner de votre temps pour que votre bébé soit au top du classement des résultats. Sinon, vous pouvez faire appel à un professionnel qui le fera pour vous ! Vous pourrez d’ailleurs trouver votre freelance sur le site de Malt.fr.

En suite, une optimisation SEO vous procurera un trafic de qualité puisque vos mots-clés permettront de cibler votre clientèle. Un référencement naturel bien mené vous garantira d’attirer seulement les internautes intéressés par votre offre, contrairement aux campagnes publicitaires.

Ce qui découle du point précédent, c’est aussi une amélioration de votre taux de conversion ainsi que l’augmentation de votre CA ! Forcément, si vous attirez les bonnes personnes, elles seront plus susceptibles d’acheter car vous proposerez exactement ce qu’elles recherchent.

Après avoir attiré les bonnes personnes, il faut les garder sur votre site web et le référencement naturel peut vous aider ! En effet, si votre plateforme est optimisée, les temps de chargements sont plus courts, les textes sont clairs et épurés, ce qui plaira forcément aux internautes.

Aussi, le référencement naturel vous permettra de vous différencier de vos concurrents et à prendre des parts de marché non négligeables.

Cependant, il faut garder en tête qu’il y a plus d’une centaine de critères existants pour améliorer votre SEO, ce qui en fait un travail sur le long terme. Ne bâclez pas votre travail car les effets s’en feront sentir sur votre plateforme. Tenez-vous informé des tendances actuelles en terme de référencement naturel, voyez ce que privilégie Google dans ses analyses et travaillez ces points là.

Conclusion

Après optimisation, vous verrez de grandes différences ! Ne prenez pas ce travail à la légère et surtout, persévérez.

N’oubliez pas qu’un site web optimisé plaira toujours. S’il plait, les internautes reviennent. Et s’ils aiment vraiment, vous pouvez être sûrs de faire grossir votre communauté.

D’ailleurs, n’hésitez pas à me rejoindre sur mes réseaux sociaux:

Vous pouvez me contacter via mon formulaire si vous avez des questions !

Quant à moi, je vous retrouve la semaine prochaine.

A plus !

Restons connectés

si vous avez une question ou une demande de devis

Comment gérer la maintenance de votre site web ?

Comment gérer la maintenance de votre site web ?

illustration comment gérer maintenance site web

Bonjour cher lecteur ! On est jeudi, et me revoilà plus pimpant et dynamique que jaja pour vous parler de mises à jour, refonte et sauvegardes pour votre site internet. Que vous soyez newbie sur internet ou une structure plus ancienne, si vous vous tâtez à cesser votre contrat de maintenance avec votre webmaster parce que cela vous coûte trop cher, alors vous êtes au bon endroit. Aujourd’hui, on va s’intéresser aux tâches principales pour gérer parfaitement la maintenance de votre site web.

Les différentes mises à jour pour une maintenance efficace de votre site web

Premièrement, je pense qu’il est important de noter qu’il existe plusieurs types de mises à jour (maj pour la suite) sur un site web. Heureusement, les CMS vous facilitent grandement la tâche !

Mise à jour et maintenance du core

Tout d’abord, parlons des maj du core de votre site internet. Le “core”, c’est un peu le squelette du CMS. C’est toutes les fonctionnalités natives qui permettent d’afficher votre contenu, de créer des pages, c’est aussi votre interface d’administration, etc. Concrètement, c’est comme quand vous faites une maj de votre système d’exploitation Windows ou MacOS (ou Linux, ♥ sur vous les nerds). Certaines sont plus critiques que d’autres, une maj de sécurité n’aura pas le même impact qu’un bugfix d’un élément visuel. Cependant, notez qu’il est toujours très important de les effectuer, c’est à rentrer dans votre routine de gestion de site web.

Mise à jour des modules

Comme n’importe quelles maj, pensez à les faire régulièrement. Car celles-ci apportent sécurité et meilleure expérience utilisateur. Allez donc régulièrement jeter un œil dans le gestionnaire de modules !

Mise à jour de thème

Le web étant en constante évolution, il est nécessaire d’aller nettoyer parfois le code de votre thème. Il faut aussi analyser les fichiers chargés pour rien par exemple. Egalement, regardez du côté des librairies utilisées et vérifiez qu’elles sont à jour. Toutefois, si vous avez opté pour un thème premium, le développeur doit vous délivrer des maj récurrentes. Par conséquent, vous n’aurez pas ces tâches à réaliser !

Veillez à la stabilité de votre environnement

En étant sur un serveur mutualisé, vous n’avez pas besoin de vous occuper de votre environnement. Cela devient vrai si vous avez opté pour un serveur dédié. Vous êtes responsables des maj et du bon fonctionnement de votre environnement. Cependant cette tâche est plutôt complexe, on la refile presque systématiquement à un technicien spécialisé. On ne peut jamais être tranquille avec ces foutus informaticien, c’est fou ça !

Les bons réflexes pour une bonne maintenance

Si on devait faire une comparaison un peu douteuse, pour gérer la maintenance de votre site web au mieux, il faut que vous preniez exemple sur le Jacky Tuning de votre bourgade. Parce que même s’il a des goûts borderline, sa caisse est toujours parfaitement entretenue et fonctionnelle ! Bon ça démystifie un peu le métier d’un coup, mais l’idée est là, il faut prendre soin de votre bijou.

Une belle Multipla Tuning, c’est pour moi c’est cadeau

En plus de vos maj régulières, pensez également à réaliser différentes sauvegardes de vos fichiers et base de données pour gérer la maintenance de votre site web. Et ce, sur plusieurs supports ! On a trop souvent l’habitude de se dire “Oh sa va , g mon site en ligne et 1 sauvegarde sur mon pc, sa ira.“. Non Kévin, ce n’est pas assez. Une copie sur votre pc, une copie sur un DD externe et une copie dans un stockage cloud, là ça me paraît plus safe et si deux supports claquent d’un coup, vous en avez toujours un troisième !

Bien sûr, il est tout à fait possible d’automatiser vos backups grâce à des scripts ou des fonctions natives de votre CMS. Car si la maintenance devant être quotidienne, autant se libérer un maximum de temps.

Enfin, je vous conseille d’avoir un environnement de développement si possible. Ne faites pas vos maj directement en production, si jamais ça plante, vous vous retrouvez dans la panade. Si vous passez par OVH par exemple, il est possible d’avoir un environnement de dev et de prod pour faire vos tests en toute sérénité.

La solution ultime: la refonte est la maintenance la plus efficace pour votre site web

Imaginons, vous avez créé votre site internet il y a une dizaine d’années et vous n’avez jamais effectué la moindre maintenance (si, si, ça existe, croyez-moi). A ce stade, la maintenance va vous demander un investissement considérable. Dans ce cas, il est peut-être bon de penser à une refonte complète de votre site internet !

Dans quel cas auriez-vous besoin d’une refonte de site web ?

  • Le design est vieillissant, trop chargé, plus à votre goût.
  • Votre site internet rame, que les performances générales sont à la ramasse.
  • Le référencement naturel n’a plus aucun effet sur votre trafic
  • Vous avez besoin d’intégrer de nouvelles fonctionnalités

Les étapes à suivre pour une refonte efficace

La refonte peut être très bénéfique, cependant ne vous jetez pas dans ce genre de projet sans vous être bien préparé avant. Ci-dessous, je vais vous lister quelques points tirés d’un très bon article chez Codeur.com.

1 – Organisez un audit de votre site actuel.

Relevez les metrics de votre site internet grâce à Google Analytics. Trafic, fidélité de vos lecteurs, taux de rebond, taux de conversion, tout cela vous servira à comparer votre futur site à celui-ci et voir si vous faites mieux ou moins bien.

2 – Evaluez les points positifs.

Car l’audit passe aussi par l’ergonomie et la navigation de votre plateforme. Grâce à l’analyse de trafic, voyez quelles pages sont les plus consultées et gardez ces bonnes pratiques pour votre future plateforme.

3 – Evaluez les axes d’amélioration.

En vous baladant sur votre site web, relevez les points à améliorer que ce soit au niveau du design, des animations ou du parcours utilisateur.

4 – Analysez la concurrence.

On ne parle pas de copier ce qui se fait chez les autres car il vous faut un site internet à votre image. Mais notez les leviers mis en place chez eux et essayez de les conceptualiser pour votre refonte. Call-to-action, pop-up, newsletter, couleurs, tout peut y passer.

5 – Listez les objectifs de votre refonte.

Hormis une maintenance trop chronophage, peut être que votre taux de conversion peut être amélioré ou vous souhaiteriez être plus proches des tendances actuelles ? Pesez le pour et le contre avant de vous lancer.

6 – Repensez votre SEO.

Grâce à votre audit, vous serez en mesure de savoir quels mots clés fonctionnent ainsi que ceux qui ne vous servent pas. Profitez-en pour vous tenir à jour sur les tendances de Google en terme de référencement et repenser votre stratégie SEO.

7 – Réalisez un cahier des charges.

Vous touchez au but, et il est temps de tout formaliser sur papier (ou numériquement). Il ne vous restera plus qu’a réalisé ou faire réaliser des maquettes par un prestataire !

Conclusion

Voilà, on touche à la fin de cet article. J’espère qu’il saura vous aiguiller dans votre future maintenance et vous guider sur le chemin du parfait petit webmaster. N’oubliez pas d’être régulier et méticuleux pour bien gérer la maintenance de votre site web de manière efficace. Puis si ça vous gonfle, appelez-moi, je m’en occupe avec plaisir !

Enfin, si vous avez d’autres questions ou une refonte de site web, vous pouvez me contacter via mes réseaux sociaux:

Ou par mon formulaire de contact juste en dessous.

On se retrouve la semaine prochaine donc, pour un nouvel article !

La bise

Restons connectés

si vous avez une question ou une demande de devis

Améliorer la visibilité de mon site internet

Améliorer la visibilité de mon site internet

illustration améliorer visibilité site internet

Après moulte articles sur les CMS et la façon de créer un site internet, il est temps de s’attaquer au plus dur. Vous êtes maintenant sur le web mais vous souhaitez certainement accroître votre trafic ! Je vous propose de voir cela ensemble, point par point, pour répondre à la fameuse question: Comment puis-je améliorer la visibilité de mon site internet ?

Nous allons reprendre certains points clés abordés dans d’autres billets ou publications Instagram comme la création d’un blog pro, le référencement naturel ou la newsletter. Vous êtes prêts ?

Créez un blog professionnel pour booster votre visibilité

Tout d’abord, je vous conseille fortement de créer un blog pour votre site internet. Cela va vous servir à dynamiser votre plateforme et ainsi montrer aux moteurs de recherche que vous êtes actif.

Oui mais Mashoes, kesk’on écrit dans les articles ?“. Très bonne question Kévin !

En fait, ce que je vous conseille, c’est d’expliquer certains de vos services, de les présenter et détailler vos prestations. Si vous vendez des biens matériels, mettez en avant un produit ou une gamme phare de votre entreprise ! Cela peut être un nouveau produit ou un best-seller.

Mais n’oubliez pas, un blog impose une régularité. Postez au moins 1 article par semaine pour plaire à l’algorithme Google (et vos internautes). Concrètement, vos articles serviront à vous faire connaître et prendre la confiance des prospects à travers vos textes ! Ce qui vous aide forcément à améliorer la visibilité de votre site internet.

La newsletter, l’outil infaillible pour accroître votre trafic et améliorer la visibilité

Avant toute chose, il faut que ce soit clair pour vous. La newsletter ne doit PAS être uniquement commerciale et inviter vos clients à acheter. Cela va entraîner une floppée de désinscription sur le long terme. En fait, la newsletter doit être un outil pour partager les moments clés de votre entreprise ou encore vos derniers articles de blog. Enfin, de temps en temps, glissez une petite offre promotionnelle plutôt qu’un amas de “NOUVEAU PRODUITS 100€ C KDO ACHETEZ MON TRUC SVP” façon Cdiscount (oups). Personnellement, les newsletters les plus sympas à mon goût sont celles de Back Market, jetez-y un oeil !

Les offres gratuites: améliorer la visibilité de votre site en faisant revenir les prospects

Sachez qu’un internaute risque de ne pas acheter sur votre site dès sa première visite. C’est violent je sais, désolé de vous faire du mal.. Mais pour le faire revenir, on peut très bien créer des offres gratuites ! Cette offre a pour but de capter l’internaute, l’aider d’une quelconque manière. Pourquoi ne pas créer une rubrique de tutoriels bricolage si vous vendez des matériaux de construction ou des outils ? Offrez une vidéo explicative sur l’utilisation d’un produit si vous êtes à l’aise devant une caméra ! Je suis sûr que vous pouvez trouver des idées. Mais surtout, n’oubliez pas d’inviter votre internaute à s’inscrire à la newsletter au passage, pour pouvoir le faire revenir dans le futur.

Le référencement naturel (SEO)

Là, cher lecteur, on s’attaque à un point sacrément important. En fait, c’est pas que c’est important, c’est que c’est impossible d’y couper. Si vous voulez accroître la visibilité de votre site internet, le référencement naturel est indispensable !

Eh mais Mashoes, tu parles de SEO toussa mais keskecé et koman kon fé ?“. Merci encore Kévin pour ta pertinence. (mais achète un Bescherelle stp)

Alors pour les élèves du fond, le référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimisation) est un terme qui définit “l’ensemble des techniques mises en œuvre pour améliorer la position d’un site web sur les pages de résultats des moteurs de recherche”.

Pour ce faire, il faut analyser les mots clés les plus pertinents, en adéquation avec votre activité, votre contenu et les recherches des internautes. Essayez de vous mettre à la place de votre prospect et posez-vous les questions suivantes: Quel est le besoin ? / Quel produit ou service va t’il rechercher ? / Comment va t’il formuler sa demande ?

Voyez le schéma suivant: liste de mots clés qualité ++ = taux de clic stonks grave = visibilité accrue. Bon, ça c’était dans mon brouillon d’article, donc je pense que je vais détailler. En réalité, plus vos mots clés seront qualitatifs et en adéquation avec votre offre, plus le taux de clic va augmenter et plus vous aurez de visibilité sur votre site internet.

Respecter les “Best Practices” de Google

Google, c’est quand même un sacré mastodonte et je pense qu’il est bon de le prendre en considération (évitez de le vexer, il pourrait vous faire disparaître du net).

Pour le coup, on va rentrer dans des termes un peu plus techniques, mais rien de très compliqué.

Commençons par la balise H1, qui est le titre principal de chaque page web. Il faut que ce titre contienne les mots clés qui vont constituer le contenu de votre page. Exemple: “Améliorer la visibilité de mon site internet” est ma balise H1.

En suite, il faut remplir la balise meta-description de chaque page: c’est une brève description de 160 caractères maximum qui va décrire le contenu que vous allez écrire. Exemple: “Dans cet article, je vous propose mes points clés pour améliorer la visibilité de votre site internet et augmenter votre trafic.” est le contenu de ma balise meta-description.

Enfin, vos balises H2 et H3 sont vos sous-titres. Elles aussi doivent reprendre vos mots clés afin de préciser de quoi vous parler sur cette page. Exemple: “Les offres gratuites: améliorer la visibilité de votre site en faisant revenir les prospects”

Intégrer vos mots-clés dans ces balises vous permettra d’améliorer votre référencement naturel et donc votre positionnement dans les résultats des moteurs de recherche. Petit bonus, intégrer des liens internes et externes à votre site internet aura également un impact positif sur votre référencement.

Ne négligez pas votre promotion sur les réseaux sociaux

Dernier point de cet article, un peu lié au précédent car votre activité sociale est prise en compte par Google pour votre SEO.

Pour commencer, insérez directement des liens dans votre site internet vers vos réseaux sociaux pour que les internautes puissent s’abonner et suivre votre actualité. En suite, créez du contenu sur vos réseaux en repartageant les articles de votre blog. Créez également des posts spécifiques pour un réseau social ! Pour ma part, j’ai une série “Les 5 Raisons” exclusive sur mon compte Instagram car cette application s’y prête à 100% ! (moment autopromotion, retrouvez mes réseaux en fin d’article !).

Enfin, tout cela pour quel effet ? Asseoir votre crédibilité en tant que marque, ce qui va rassurer vos prospects et vous aider à les convertir en clients ! De plus, vos réseaux sociaux vous aideront à fidéliser votre clientèle et avoir une base solide.

Conclusion

Ayé, vous avez toutes les clés pour réussir à générer plus de trafic et améliorer la visibilité de votre site internet !

D’autres question ? Rejoignez-moi sur mes réseaux sociaux:

Ou contactez-moi directement via mon formulaire en cliquant sur le bouton en dessous de ce paragraphe.

Quant à nous, on se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article !

Bisous

Restons connectés

si vous avez une question ou une demande de devis

Boutique en ligne pour petit budget

Boutique en ligne pour petit budget

illustration boutique en ligne petit budget

Aujourd’hui, nous allons nous poser une question très pertinente et récurrente: Est-ce possible de créer une boutique en ligne avec un petit budget ?

En 2021, ce n’est plus à prouver: le commerce en ligne a explosé et continue de croître. En effet, selon le Crédit Agricole sur ces 4 dernières années, on remarque une croissance de 13% par an, en moyenne, pour le e-commerce. Il n’est donc pas rare de voir venir des clients pour la création d’un e-shop.

Ceci étant, la création d’un site web e-commerce est plus fastidieux et plus coûteux qu’un site vitrine. Et ça, c’est une mauvaise surprise pour beaucoup de personnes peu informées sur le coût d’un site internet. D’ailleurs, si vous voulez vous informer sur ce sujet, vous pouvez lire mon article “Boutique en ligne: Combien ça coûte ?

C’est pourquoi j’ai décidé de vous donner quelques astuces pour créer votre boutique en ligne avec un petit budget ! Ici, je ne m’adresse pas aux grosses structures mais bien aux personnes qui souhaitent se lancer pour tester le commerce en ligne à moindre coût !

Une boutique en ligne pour petit budget ? C’est possible !

Utilisez un CMS: WordPress

En préambule, si vous ne savez pas ce qu’est WordPress, je vous renvoie vers mon article dédié !

Pour faire bref, c’est un outil de création de site web gratuit, stable et qui propulse 34% des sites internet dans le monde. Alors oui, vous allez me dire: “Mais enfin, WordPress c’est fait pour créer des blogs ou sites vitrine !”.

Et bien, j’ai une bonne nouvelle pour vous. En effet, WP propose une extension e-commerce nommée WooCommerce, qui est GRATUITE. D’ailleurs, si vous prenez 1 million de sites web e-commerce, 22% sont créés avec cette extension. Pas trop mal !

Avec ces deux outils, vous pourrez vous débrouiller seul car l’installation, la configuration et la maintenance sont archi simples à réaliser.

Débutez petit, ne comptez pas réaliser une marketplace

Dans un premier temps, essayez de démarrer avec quelques produits. Une dizaine, une vingtaine, sur un marché spécialisé et peu présent sur les mastodontes du web. Vous diminuez le risque de la trop grosse concurrence et vous pourrez plus facilement travailler votre référencement naturel. De plus, chaque page produit est du temps d’investis et potentiellement de l’argent perdu ! Mettez donc vos produits phares en priorité.

Optimisez le référencement de votre boutique en ligne

On y revient souvent, mais croyez-moi c’est un point primordial. Il faut que chaque page, chaque produit soit optimisé pour le référencement SEO. C’est un indispensable pour vous trouver dans les résultats des moteurs de recherche et espérer apparaître dans les premiers. Pensez à contacter un prestataire, car sans cela, la création de votre e-shop ne sert à rien.

Ne passez pas de contrat avec votre banque pour une plateforme de paiements

Votre banque vous proposera un abonnement mensuel et prendra une commission sur chaque vente de votre boutique en plus de frais de contrats et de coûts fixes sur chaque transaction. De ce fait, pour débuter, je pense que ce n’est pas optimal et vous “perdrez” trop de revenus. Il existe des plateformes de paiements comme Stripe, sans abonnement et une petite commission sur chaque vente. Vous pouvez aussi passer par Paypal mais la commission est plus importante. Je vous renvoie vers le site de Communication Professionnelle qui détaille les coûts de Paypal et des VAD.

Utilisez les réseaux sociaux pour promouvoir votre e-shop

Créez une page Facebook, un compte Instagram, tout ce que vous jugez pertinent pour votre activité. C’est gratuit et si vous êtes actifs, vous attirerez obligatoirement des clients !

Créez un blog pour votre boutique en ligne

Le blog, de mon point de vu, est un indispensable pour un site web en général. Que ce soit pour le référencement naturel que pour parler de vos produits, diffuser des informations à vos clients et répondre à leur questions en rapport avec vos articles. C’est un échange qui créer de la proximité, ne délaissez pas cet aspect important pour votre marque.

Conclusion

Pour conclure, ne voyez pas trop gros, pas trop grand et cantonnez vous à ce que vous savez faire. Investissez au moins de l’argent dans le référencement naturel de votre boutique en ligne et du temps dans la rédaction de contenu sur les réseaux sociaux et votre blog. Si cela ne vous convient pas, vous n’aurez presque rien perdu. A contrario, si vous y mettez du votre, c’est une réussite assurée et vous aurez une boutique en ligne avec un petit budget ! Au besoin, vous pouvez consulter mon article sur la façon de créer un site web au design professionnel, ou contactez-moi directement via mon formulaire.

Restons connectés

si vous avez des questions ou une demande de devis

Comment créer un site internet au design professionnel ?

Comment créer un site internet au design professionnel ?

illustration site internet design professionnel

De nos jours, il est devenu incroyablement facile de créer son propre site web grâce à des builders en tout genre, pour pas cher. Cependant, il n’est pas rare de voir des clients venir quelques années plus tard pour une refonte complète.

Pourquoi ? Car ce genre d’outil ne vous permettra jamais d’avoir un site internet avec un design professionnel et moderne. Alors aujourd’hui, nous allons voir ensemble comment partir sur de bonnes bases avec un site créé sous WordPress !

Des photos pro pour un site internet design et professionnel

Les photographies ont une place très importante sur les sites web modernes. En effet, des photos prises par un professionnel aident à donner une véritable identité visuelle à votre plateforme ! Une séance pour un book d’une trentaine de photos vous coûtera environ 250€ chez un photographe pro. D’ailleurs, je peux vous recommander une partenaire incroyable: Gwendoline Meziat, avec qui je travaille depuis quelques temps maintenant.

Si vous n’avez pas le budget, exit les photos faites maison et optez plutôt pour des images libres de droits ! Vous trouverez une énorme banque d’images sur le site de Pixabay.

Un Template minimaliste pour un design professionnel et épuré

L’époque des sites internet bourrés d’animations, de musique et d’images en arrière-plan est révolue (et c’est tant mieux on ne va pas se mentir) ! Aujourd’hui, optez plutôt pour un fond blanc, unis, sans musique et évitez les animations trop intrusives. Restez simple !

Si vous souhaitez faire dans le très moderne et moins minimaliste, vous pouvez créer une belle homepage avec de belles images et un effet parallax. Cependant, faites attention de ne pas utiliser de couleurs trop criantes !

Soignez la mise en page mais aussi le fond de vos textes

Si je devais vous donner un conseil, c’est de vous faire plaisir sur la typographie de vos titres. Mais seulement de vos titres ! Si cela colle avec l’image de votre marque ainsi que votre logo, il ne faut pas s’en priver ! Car des typos trop travaillées sur des paragraphes ne donnent pas envie de lire à votre lecteur.

Ainsi, si en plus des polices d’écriture dégueu, vous ne soignez pas votre orthographe et votre grammaire, vous courez tout droit à la catastrophe !

Des maquettes pour un site au design professionnel

Je vois beaucoup de clients qui me contactent sans la moindre petit idée du design qu’ils aimeraient avoir sur leur site web. “Oh, faites simple.”, “Je ne sais pas, je comptais sur vous pour m’aiguiller”, et j’en passe. Mon métier est très différent de celui d’un graphiste. Même si je pourrais vous donner des conseils, je n’ai pas la prétention et la capacité de faire matcher votre image de marque avec le design de votre site web.

Pour cela, je vous conseille de passer dans un premier temps par un graphiste ! Déjà, si vous n’avez pas de logo, il pourra vous en créer un. Puis dans un second temps, il pourra vous aider à créer une véritable identité visuelle à votre futur site internet. Il saura faire correspondre l’esprit de votre activité avec votre plateforme.

Parlez en votre nom et montrez vous !

Dernier point: n’hésitez pas parler de vous. Il faut montrer à vos prospects et clients qu’il y a bien un être humain derrière ce site internet. Créez une page “A Propos” ou “Qui sommes nous ?” pour vous présenter et/ou présenter votre équipe, ajoutez un petit trombinoscope, tout ce qui peut rassurer votre auditoire. C’est une manière de gagner la confiance de vos visiteurs et de leur montrer que ce n’est pas une marque qui communique avec eux, mais bel et bien des personnes en chair et en os.

Restons connectés

si vous avez des questions ou une demande de devis

Hébergement web: Comment choisir une offre ?

Hébergement web: Comment choisir une offre ?

illustration hébergement web

Si vous avez déjà songé à développer un site internet, vous vous êtes obligatoirement posé cette question: Quel hébergement web choisir ? On ne va pas se mentir, choisir un hébergeur est déjà un parcours interminable. Mais choisir une offre adaptée à nos besoin, c’est encore une épreuve pour certains d’entre nous.

Sachez que si vous disposez de toutes les clés, alors vous pourrez passer votre vie aux côtés d’un hébergeur fiable et performant (sauf si un datacenter crame, coucou OVH <3). Donc, ne vous précipitez pas et regardons ensemble quels sont les critères à prendre en compte pour ne pas vous ruiner.

Quelle offre d’hébergement web choisir ?

Avant même de choisir votre hébergeur, il faut savoir quelle offre d’hébergement web vous souhaitez. Pour cela, vous devez savoir quel genre de site internet vous allez développer. Car un blog de recettes n’aura pas les mêmes besoin qu’une marketplace ou une boutique en ligne à fort trafic.

L’hébergement web mutualisé pour les petits sites internet

L’offre d’hébergement web mutualisé, c’est un serveur partagé entre plusieurs clients. Votre bande passante étant limitée et répartie, c’est l’offre la moins performante et la moins chère proposée par les hébergeurs ! En fait, c’est le service que prennent la plupart des clients qui débutent sur internet.

Le serveur mutualisé hébergeant des dizaines voire centaines de sites web chez lui, il peut arriver que votre propre site internet subisse des pertes de performances. Par conséquent, on peut considérer qu’une telle offre peut être un frein à la croissance de votre activité sur le long terme.

L’hébergement web virtuel pour les sites web à forte croissance

Le VPS ou Virtual Private Server, pour faire simple, c’est une petite machine virtuelle sur un serveur physique qui vous est complètement dédiée. C’est le juste milieu entre un serveur mutualisé et un serveur dédié (que nous verrons juste après). En fait, avec un VPS, vous partagez le même serveur que d’autres clients, mais vous avez beaucoup plus de ressources allouées.

L’autre avantage d’un VPS, c’est sa vitesse et sa personnalisation. En effet, un tel serveur est bien souvent équipé de disques SSD pour une meilleure vitesse. Côté personnalisation, vous pourrez demander un accès root complet et/ou avoir un licence cPanel gratuite. Cette dernière vous permettra d’ajouter des tâches planifiées ou d’accéder facilement à votre base de données par exemple.

En bref, ce genre d’hébergement est parfait si vous comptez vous développer rapidement, à un coût raisonnable.

L’hébergement web dédié pour les grosses structures

Alors là, pour le coup, on est sur le mastodonte de l’hébergement. L’hébergement dédié, c’est un serveur physique qui est complètement dédié à VOTRE site web. Logiquement il répond à tous vos besoins en terme de bande passante, configuration, etc. Vous avez un contrôle total sur le système d’exploitation et la sécurité. Cependant, ces offres sont les plus onéreuses compte tenu du matériel utilisé et du degré de personnalisation offert.

Ce type de serveur convient donc aux sites web à fort trafic, avec de gros traitements de datas type marketplace. Je vous déconseille fortement ce genre d’offre si vous n’êtes pas sûr d’en avoir besoin car vous perdrez énormément d’argent pour des services que vous n’utiliserez pas.

Choisissez un hébergeur pour votre site web

Il est important de vous focaliser sur le type de site internet que vous allez développer. Il existe des hébergeurs spécialisés qui vont vous proposer des fonctionnalités pour les CMS par exemple.

Prenons notre cher hébergeur OVH qui vous propose une installation gratuite de WordPress, Prestashop, Joomla et d’autres, si vous prenez un hébergement mutualisé chez eux. Tous ne vous proposeront pas ce genre de service, soyez attentifs aux descriptifs des offres !

A contrario, si vous souhaitez développer un site web personnel, envisagez un hébergeur capable de se lier à un service de gestion de versions type Git. Vous pourrez également ajouter des fonctionnalités type Elasticsearch, Docker, choisir votre SGBD, etc. très facilement.

Enfin, comparez les PRIX ! Ne vous laissez pas avoir. Certains hébergeurs se permettent de pratiquer des prix exorbitants pour une très faible stabilité. Demandez à votre entourage chez quel hébergeur ils sont, ou demandez à un freelance !

Pour conclure, je vous laisse un petit lien regroupant les hébergeurs les plus fiables et les plus sollicités en 2020/2021 sur le site de Presse-Citron.

Restons connectés

si vous avez des questions ou une demande de devis

Responsive: Pourquoi est-ce nécessaire ?

Responsive: Pourquoi est-ce nécessaire ?

responsive illustration css

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’était ce terme que vous entendiez souvent ? Qu’est-ce donc que ce mot barbare qu’on vous siffle dans les oreilles ? Pourquoi votre site doit être responsive ?

Et bien aujourd’hui, je vous apporte la réponse à vous tourments 😉

Le responsive, keskecé ?

Premièrement, qu’entend-on par ce terme ?

Le Responsive Web Design (RWD) ajuste automatiquement l’affichage d’une page web à la taille d’écran du terminal utilisé. Cette technique de conception de site web, ou d’interface digitale, répond à un besoin des utilisateurs, toujours plus nombreux à se connecter sur le web depuis un appareil mobile. Le Responsive Design permet de faciliter la navigation et d’améliorer l’expérience utilisateur lorsqu’il s’agit de consulter le site sur un appareil mobile. Le Responsive Web Design est souvent confondu avec un concept plus large, l’Adaptive Design. Design responsive ou Design adaptatif, les deux méthodes de conception visent à améliorer l’ergonomie mobile du site web. C’est un enjeu majeur pour les entreprises, tant en termes de référencement que pour s’adapter aux nouveaux usages.” (source: Usabilis.com)

Pour résumer, il faut que votre site web puisse être affiché sur différents appareils et que son design s’adapte à la taille de l’écran, sans jamais rien déformer. Ceci étant, il faut aussi savoir que les connexions aux sites internet se font de plus en plus via mobile ! (voir mon post instagram ci-dessous)

Pourquoi le responsive est un aspect primordial ?

En premier lieu, il faut vous mettre en tête que vos prospects vont d’abord effectuer une phase d’information via l’appareil le plus pratique pour eux.. J’ai nommé: le smartphone. En effet, qui n’a jamais dégainé son mobile durant une discussion pour vérifier une information, trouver le menu d’un restaurant ou.. tricher durant une interro surprise grâce à wikipedia ? (oups!)

De ce fait, prenez en compte qu’un prospect va d’abord essayer de trouver des infos sur vous via son téléphone, puis, si vous êtes un peu malin, vous allez même le pousser à réserver / commander directement via une interface complètement adaptée à son appareil ! Le maître mot: améliorer l’expérience utilisateur.

Enfin, il faut savoir que notre cher ami Google adore les sites mobile-friendly. En fait, il les adore tellement que son algorithme, depuis 2016, en a fait l’une de ses priorités. Pensez-y car avoir un site web responsive c’est s’assurer d’un bon départ côté référencement naturel.

Comment adapter son site aux mobiles et tablettes ?

En effet, il serait temps d’y répondre. Car l’époque de la création de plusieurs sites adapté à chaque device est révolue ! (et c’est tant mieux pour nous !)

Dans un premier temps, sachez que cela dépend de la manière dont est développé votre site internet. Je vous explique:

Conception responsive intégrée

Pour commencer, vous pouvez passer par un éditeur de contenu qui intègre directement cette fonctionnalité. Je vous renvoie une nouvelle fois vers mes articles sur WordPress et Prestashop pour en savoir plus ! En effet, les développeurs de thème Prestashop (pour la majorité) conçoivent directement leur templates de façon à s’adapter à tous les appareils. De plus, vous pouvez y apporter des modifications très facilement.

WARNING: Je ne vous parlerai pas des constructeurs de sites tel que Wix et autres, c’est généralement mal géré et pas modifiable.

Conception responsive via le code de votre site web

Enfin la seconde solution est d’intégrer vous-même votre petit CSS pour rendre votre site responsive. Sachez que beaucoup de sites web sont pensés façon “mobile first“, c’est à dire qu’on les conçoit d’abord adaptés au mobile / tablettes puis on développe la partie design pour desktop par la suite. Il existe de très bons tutoriels pour bien démarrer. Ne vous en privez pas !

Conclusion

Finalement, gardez en tête qu’adapter son site internet aux mobiles c’est vous assurer de plaire à vos clients mais aussi plaire à Google qui va mieux vous référencer. Mettez vous toujours à la place des autres, et demandez-vous ce que vous aimez sur les sites de vos concurrents par exemple ! Cela peut vous donner des idées à appliquer pour votre propre plateforme.

Si vous avez des questions ou que vous avez besoin de responsive dans votre vie, n’hésitez pas à me contacter !

Restons connectés

si vous avez des questions ou une demande de devis

Boutique en ligne: Combien ça coûte ?

Boutique en ligne: Combien ça coûte ?

Image d'illustration boutique en ligne

Vous êtes entrepreneur et vous souhaitez vendre vos produits en ligne mais vous ne connaissez que très peu les coûts d’une boutique en ligne.

Quel budget y consacrer ? Avez-vous pensé à tous les détails ? Comment savoir si un tarif est trop élevé ou trop attractif pour un travail qualitatif ?

Pas de panique ! Nous allons voir ensemble quelques points pour vous aider à fixer un budget approximatif et à vous organiser.

Allons-y !

Boutique en ligne: A quoi faut-il penser ?

En premier lieu, nous allons déterminer ensemble ce qu’il vous faudra comme informations pour bien démarrer votre projet.

I – Votre hébergement et nom de domaine

Nom de domaine

Premièrement, sachez qu’il est tout à fait possible de choisir son nom de domaine et son hébergement séparément. En effet, un nom de domaine, c’est le nom unique et exclusif de votre site internet tandis que l’hébergement est l’espace qui accueil votre site web. C’est donc deux choses avec des rôles différents mais complémentaires.

Ceci étant dit, il vous faudra réfléchir au nom de domaine que vous souhaitez utiliser. Réfléchissez à quelque chose de clair et concis, facile à retenir pour un utilisateur et qui colle à votre marque. Une fois que vous l’aurez, vous pourrez le réserver chez un fournisseur tel que GoDaddy ou OVH. Sachez qu’un nom de domaine s’acquiert pour une durée minimale d’un an et qu’il doit être renouvelé après cette période. Le tarif d’un nom de domaine oscille entre 0.99€ et 12€ par année.

Hébergement

En ce qui concerne votre hébergement, vous pouvez vous renseigner par vous même mais les agences web ou freelances seront plus à même de choisir pour vous, en fonction de vos besoins.

Petit disclaimer : EVITEZ LES HÉBERGEMENTS GRATUITS !

En effet, un projet professionnel n’est pas compatible avec les services gratuits. N’oubliez pas que si c’est gratuit, c’est que VOUS êtes le produit ! Vous pourrez rencontrer moulte problèmes comme des indisponibilités, un ralentissement de votre boutique en ligne (qui demande pas mal de ressources), une faible fiabilité de votre plateforme, etc.

Cela étant, vous allez me dire que je suis bien gentil mais que je ne vous avance pas plus. 😉

Voici mes conseils si vous souhaitez choisir vous-même votre hébergement. Si vous débutez, commencez par un hébergement mutualisé. Vous pourrez en trouver à un tarif variant entre 6€ et 10€ par mois pour des services basiques. Si vous aviez déjà du trafic sur un précédent site web, optez pour un VPS (Virutal Private Server) ou un serveur dédié. Les tarifs sont un peu plus hauts mais les performances sont également plus élevées. Comptez entre 5€ et 30€ par mois.

II – Quel outil pour créer sa boutique en ligne ?

Tout d’abord, examinons les possibilités. Soit vous souhaitez réaliser votre boutique en ligne from scratch ( en partant d’une page blanche) ou alors vous pouvez utiliser des Content Management System (CMS, dont on a déjà parlé sur ce blog !).

Imaginons que vous n’avez aucune compétence en développement web, et que vous voudriez utiliser un CMS. Il en existe plusieurs et tous ne demandent pas le même budget, voyons donc cela ensemble !

WordPress et son module WooCommerce

J’ai consacré un article sur WP, donc n’hésitez pas à le lire avant de commencer cette section !

WooCommerce est un plugin gratuit permettant de transformer votre site web en boutique en ligne. Il est assez simple d’utilisation, propose des fonctionnalités basiques pour du e-commerce et convient aux petites boutiques sans trop de produits ou services.

Prestashop

J’ai également écrit un petit billet sur ce CMS, si vous avez besoin d’une présentation plus complète !

Pour faire court, Prestashop est complètement dédié à la création de boutiques en ligne avec pléthore de fonctionnalités mais il vous demandera un peu plus de temps en terme de compréhension et d’utilisation. Il propose des modules gratuits et payants (50€ pour les moins chers) pour diverses fonctionnalités supplémentaires. Un Starter Pack est proposé pour le prix de 319.99€ comprenant 14 modules, 1 thème responsive, des options de sécurité, de marketing, d’emailing, etc.

Shopify

C’est un CMS cloud très populaire aux Etats-Unis et de plus en plus en France, utilisé par la plupart pour du dropshipping. Son avantage, c’est qu’il convient très bien aux personnes sans connaissances en développement et qu’il est facile à prendre en main. Il propose différents forfaits à partir de 30$ par mois.

Il existe bien d’autres CMS, mais je ne rentrerai pas dans les détails de ceux-ci pour l’instant !

III – Quel budget prévoir pour ma boutique en ligne ?

Maintenant que vous avez votre outil, il est temps de parler budget annexe. Avant tout, posons les points à étudier pour ne rien oublier.

  1. En plus du CMS, il vous faudra certainement investir dans un modèle ou un thème pour que votre site web ait un design propre à votre activité.
  2. Pensez au nombre de pages que vous voulez créer. Pour une boutique, il vous faudra une page d’accueil, un formulaire de contact, peut-être une section blog, etc.
  3. Enfin, réfléchissez aux fonctionnalités ! Les modules et extensions sont majoritairement payants, il faut les prévoir dans votre budget.
Le coût du prestataire

Pour ma part, ma grille tarifaire n’est pas la même pour un site vitrine et une boutique en ligne car sur cette dernière, il y a beaucoup de configuration et d’intégration à réaliser. Ce tarif varie d’un freelance à l’autre, d’une agence web à une autre. Si vous avez du mal à faire votre choix, je vous conseille mon article sur les avantages de passer par un développeur freelance !

Généralement, pour un freelance, le coût de la main d’oeuvre n’excédera pas 2000€. Faites également attention aux tarifs trop attractifs, il y a peut-être anguille sous roche..

N’oubliez pas que plus votre boutique en ligne sera complexe et bourrée de fonctionnalités, plus elle sera chère à créer.

Le référencement naturel

Pensez également à votre référencement naturel. On sait à quel point le placement sur les moteurs de recherche est primordial pour une entreprise ! Demandez au prestataire s’il s’occupe lui-même du référencement SEO de votre boutique, combien ça vous coûtera, ou passez par un référenceur freelance dont c’est le métier principal. En terme de tarif, cela peut énormément varier en fonction de votre boutique (quelques centaines d’euros par an jusqu’à 5000€/an).

Quelques conseils supplémentaires

Avant de vous lancer sereinement, pensez aux formalités pour être en accord avec la loi ! Cela se traduit, par exemple, par la rédaction d’une section consacrée à la loi relative aux cookies et RGPD, vos conditions générales de vente, conditions générales d’utilisation, mentions légales, etc.

Essayez d’être prévoyants quant à la rédaction des contenus de votre site web. Avez vous des photos de vos produits ? Des descriptions ? Si ce n’est pas le cas, demandez à un photographe de réaliser un shooting de vos produits et rédigez vous même les descriptifs. NE LES COPIEZ PAS chez les concurrents, ils sont sûrement protégés par un copyright !

Qui dit boutique en ligne dit passerelle de paiement. Renseignez-vous sur les différents moyens de proposer un paiement sur votre site web ! En plus de votre banque ou de PayPal, il existe d’autres passerelles avec différents taux de commission, peut-être plus avantageux pour vous.

Enfin, regardez quels outils peuvent vous apporter plus de prospects et de clients. Cela commence par la création de formulaires, jusqu’aux campagnes d’emailing pour partager vos futures offres !

Conclusion

Pour terminer, rassemblez tous ces éléments sur papier et faites vos comptes ! N’oubliez pas qu’une agence web ou un freelance est là pour réaliser votre projet mais aussi pour vous aiguiller si vous avez des questions. Vous ne pouvez pas tout connaître, tout savoir, et c’est normal.

J’espère que cet article vous aura éclairé et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter !

Restons connectés

si vous avez des questions ou une demande de devis